Libido, Désir, Plaisir sexuel oubliés: je suis d’avantage mère que femme »

Voici un résumé de plusieurs consultantes au Cabinet qui ont exprimé ces paroles

« Cela faisait deux ans que je n’avais plus de rapports sexuels ou une fois dans le mois histoire de dire que je l’ai fait  avec mon mari.


Je n’avais plus de désir, plus envie de faire l’amour, je ne ressens rien. Lui, de plus en plus s’en plaignait, moi je faisais comme si de rien n’était. De plus en plus je ressentais la pression intérieure & extérieure. Pourtant chaque jour je voyais bien que mon conjoint s’éloignait, mais je ne faisais rien.


Ne pas voir, ou pas l'envie de voir. J’étais la championne de l’évitement. Jusqu’au jour où je me suis demandée si j’étais normale. Entre copines, lors de nos sorties ou on papote, je faisais comme si j’étais accomplie dans ma sexualité, comme si j’étais normale et pourtant au fond un mécanisme de faire paraître au lieu d’être.

Je me suis posée beaucoup de questions sur ma vie sexuelle qui était réduite à néant (même dans mes rencontres avec moi même , pas d’envie, pas de désir, je me touche pas,). Physiquement, gynécologiquement mon spécialiste ne voit rien d’anormal, il me dit que c’est dans la tête.J’ai décidé de consulter une Sexotherapeute


La prise de contact m’a permis de planifier un rdv. Honnêtement je me demandais les questions sur laquelle je devais répondre.

Ensemble nous avons fait connaissance et j’ai moins appréhendée mon histoire avec  le ou les problèmes qui ont entraînés cette prise de rendez-vous.


L’écoute et la bienveillance permettent de se sentir à l’aise pour exprimer nos problèmes, la Sexotherapeute m’a également posée des questions afin de m’amener en douceur à le faire sur moi même .

Ce premier moment d’échange a été primordial pour la bonne poursuite de mon parcours. Il est important de se livrer en toute sincérité afin que le praticien ait une vue d’ensemble de la situation, propose le bon accompagnement en outils et prépare au mieux les pistes de réflexion et de travail.


Ensuite elle m’a accompagné à établir mon objectif et ce que je souhaitais retirer comme bénéfices de ces séances, le temps que je me donnais,

Cela lui a permis d’ajuster ses pratiques ou de m’avertir sur d’éventuels sous objectifs.


Au fil des séances, j’ai pris conscience que ce n’était pas moi ou mon mari le souci. Des séances en couples ou seule ont permis de mettre en lumiere ce qui restait toujours dans l’ombre. Mettre des mots là où il faut.

Ensemble nous avons pris conscience que nous nous sommes laissés enfermer par le quotidien… Et surtout j’ai aussi réalisé que je me voyais davantage comme une mère que comme une femme.

Je faisais tout pour nos enfants, plus rien pour moi, quasi rien pour ma féminité.

Après une longue période d’abstinence, je n’osais plus rien faire. Je n’ai jamais osé me lâcher dans la sexualité de peur d’être jugée par mon conjoint.


Injonctions, croyances ou peurs d’être une « salope » « cochonne » « fille facile » « traînée » « je suis sale » si je fais ça ou ça, difficile de trouver mon JE dans le JEU de la sexualité.

Injonctions Parentales, mauvaises expériences sexuelles passées, j’accepte plus mon corps, j’ai peur de… autant de scénarios se mettent en boucle mentalement, au fer et à mesure, j'apaise mes blessures émotionnelles.Les séances se déroulaient à mon rythme.


Les séances suivantes servaient  à faire le point sur mes propres réflexions et mes avancées, la pratique de mes exercices et tâches  entre les séances afin de soulever et d’exprimer d’éventuelles difficultés rencontrées qui a permis à mon accompagnement d’être conservé ou réajusté  en fonction de mes besoins. Je changeais mes croyances et je voyais bien que je pouvais être Femme et Mère à la fois.

Je me souviens d’une seance avec mon conjoint aussi, j’en ai pleuré, mais du soulagement, de la réception des messages que j’avais toujours entendu mais pas accusé réception


Globalement, ce qui fait du bien c’est de libérer la parole, j’étais même de plus en plus à l’aise pour parler de la sexualité et des avancées.

Ce qui m’a permis de  prendre confiance en moi et oser changer les choses. Mais  pas que car cela m’a permis aussi d’acquérir une meilleure confiance dans  mon quotidien professionnel.


Tout n’est pas magique car ma motivation a été aussi  un facteur déterminant pour les réussites tout en gardant conscience que chacun avance à son rythme et qu’il faut prendre chaque avancée comme une victoire.


J’ai atteint mon objectif en 5 séances.

Après elle m’a expliqué que c’était variable en fonction de chaque être et de son histoire personnelle.


L’important, c’est d’être pleinement engagée dans cette démarche et de réellement vouloir résoudre son  problème.

Pour celles et ceux  qui hésitent encore à prendre un rendez-vous, consulter une Sexotherapeute se fait aussi de manière préventive et permet de nous libérer l’esprit de certaines questions qui pourraient nous préoccuper.


Cabinet Psynergie Etre & Devenir

🔹Sandrine Rouilleaux

Neuro-Hypnotherapeute Spécialisée

Sexotherapeute & Thérapie Conjugale

Psycho Émotionnel & Sexologique


Cabinet Libéral à PINEY

Pôle santé à St Parres aux Tertres (près Jardiland)


25 vues